Qu’est ce que le Shiatsu ?

Le Shiatsu est basé sur l’application, en des points spécifiques du corps humain, de pressions judicieusement choisies, de manière à éliminer la fatigue et à stimuler les défenses naturelles de l’organisme. Cette pression est réalisée avec les doigts et la paume de la main. Le terme Shiatsu est la fusion de deux mots japonais : shi « le doigt », et atsu « pression »
Le shiatsu est une discipline qui permet, par le toucher, une optimisation de la circulation énergétique. Le but est de réguler, d’équilibrer, d’harmoniser celle-ci et, ce faisant, d’obtenir des fonctions physiologiques mais aussi psychiques parfaitement assurées. Le fonctionnement des organes du corps est vu de façon holistique et inter indépendante : le déséquilibre énergétique de l’un aura forcément un impact négatif sur un autre, amenant un dysfonctionnement et faisant le lit d’éventuelles pathologies.

D’où vient-il ?

Le shiatsu est une discipline du toucher d’origine japonaise. Il s’appuie, suivant les styles pratiqués, sur des bases théoriques de médecine traditionnelle chinoise et, plus généralement, sur des concepts d’énergétique orientale. Les techniques manuelles sont millénaires mais le shiatsu, dans sa forme et son appellation modernes, est relativement récent. TENPEKI TAMAI est considéré comme le père du shiatsu. On a commencé à véritablement entendre parler du shiatsu quand il a publié, en 1919, un ouvrage intitulé Shiatsu Ho (« La Thérapie shiatsu »).
D’autres personnalités japonaises ont contribué à l’implantation et au développement du shiatsu au Japon, notamment maître TOKUJIRO NAMIKOSHI.

Fondateur du Japan Shiatsu Collège of Tokyo dès 1940 (premier centre de formation systématique au Shiatsu), il a réussi à populariser le shiatsu au Japon et en faire une discipline médicale reconnue par le Ministère de la Santé (1950), avec un diplôme d’État à la clé.